mercredi 28 octobre 2015

Une échappée belle au cours d'un dimanche

Dimanche dernier, Yngmar (guerrier) et, votre narratrice, Erda (herboriste) nous sommes rendus en montagne ensemble, arpentant le plateau de l'Arselle jusqu'au lac Achard, sous le domaine de Chamrousse.
L'occasion de s'émerveiller devant le paysage automnal offert par les sommets ainsi que de répondre aux questions des randonneurs très étonnés de croiser deux Scandinaves le long de cet agréable rando familiale... !



Le plateau de l'Arselle et sa grande tourbière, qui offre un panorama sur le massif du Taillefer, n'est pas sans rappeler – ce qui nous a bien évidemment attiré ici ! – les vastes paysages Scandinaves.
Si les tourbières ponctuant le sud du massif de Belledonne ne sont ici que des reliques de l'âge glaciaire, elles sont en revanche dans le Nord de l'Europe de vastes marécages rendant toute progression à pied difficile. Il faudra attendre l'hiver pour les franchir à ski.


"sproutch, sproutch, sproutch.."

Allez on rajuste ses winnigas...



… et c'est parti !


Les cris rauques du cassenoix moucheté ponctuent notre marche.

La montée attaque, elle ne fera grimper "que" de 300m.  C'est peu pour tout randonneur averti mais pour Yngmar qui a décidé de relever le défi de randonner en chaussures histo à semelle lisses, on s'approche de l'exploit ...
Eh oui que voulez-vous, les Alpes sont un peu moins plates que la Suède... 



Une petite pause presque arrivés pour contempler le superbe panorama offert devant nous : au loin, le Taillefer saupoudré de neige et le col d'Ornon juste au-dessous. Devant, hérissé de pins cembros hors d'âge, le Rocher de l'Homme.

Et à l'arrivée, un lac lisse tel une lame propre. Les lieux sont calmes. A 1917 mètres, plus aucune marmotte ni insecte : tout dort désormais.

tu.vas.te.casser.la.gueule.jtedis

Pause casse-croûte : Yngmar parvient à couper en deux une pomme lancée en l'air avec son scramasaxe. Bon on n'a pas réussi à avoir d'image en pleine action visiblement donc faudra se contenter des preuves.




Le temps d'une errance, le soleil redescend déjà : il est temps de lever le camp et d'envisager de redescendre. Calme plat sur les eaux... Exploration tout autour du lac.





L'escalade/Désescalade de pentes et rochers abrupts en robe est aussi une expérience.


La descente s'effectue dans une agréable lumière dorée de soleil couchant.
Et voilà une excellente petite journée à prendre l'air qui s'achève ! A bientôt pour d'autres récits.